Reportage – Le jeu de rôle : pratique underground ?

(Reportage réalisé pour un cours, il me semblait assez bon pour figurer ici.
btw je suis rôliste, actuellement en pleine quête de D&D Eberron)

1395449_10153422831945078_1735156529_nLe jeu de rôle  (ou JDR pour les initiés) se joue traditionnellement avec des dés de 4 à 20 faces. Le joueur est appelé « rôliste ». Il peut jouer entre amis ou dans un club, souvent appelé « guilde ». Un MJ (maître du jeu) guide et anime la partie. Le jeu de rôle fait la part belle à l’imagination. Il y a une vingtaine d’année, il était très à la mode. Comment expliquer ce déclin ? « Dans les années 80 et 90, c’était l’âge d’or du jeu de rôle. Puis, aux USA, il y a eu des joueurs qui ont dérapé… Qui ont commencé à boire du sang en jouant aux vampires. On s’est fait virer de partout, on nous prenait pour des satanistes… Maintenant c’est plus calme, on a de la chance. On tape beaucoup plus sur les jeux vidéos.»

 

Galerie Eldo, un vendredi après-midi. Il est 15h. Une vitrine hétéroclite attire l’œil. On peut y trouver des jeux de société, des comics books et des figurines Star Wars, Star Trek…

Caché derrière son ordinateur, David Bouillon, le gérant, la trentaine, t-shirt imprimé et cheveux longs. Il joue. Dans le magasin, l’ambiance est calme, très calme. Comment vont les affaires ? « C’est variable. » La faute au milieu très confiné voir confidentiel ? David Bouillon explique : « Parfois, le samedi, il y a 80 personnes, c’est la folie. Ou alors, y a personne et on s’ennuie comme des rats morts ». Aujourd’hui, un habitué lui tient compagnie. Il s’appelle Adrien Levêque et il a 22ans. « Je suis un ‘meuble’. (Il rit). Mais un acheteur occasionnel. Je ne joue pas depuis longtemps, surtout à Cthulhu, et je vais commencer Donjons & Dragons. » Il a découvert la boutique par hasard. «Je suis le seul geek de la famille… Ici, il n’y a pas que des geeks, mais ça aide». Le jeu-vidéo est souvent une porte d’entrée pour le milieu rôliste, car de nombreuses adaptations (sous forme de jeu de plateau) existent. Le rôliste est donc souvent geek, mais pas que. David précise aussi que le rôliste (et par extension, le geek) n’a pas forcément des lunettes, ne passe pas sa journée devant le Seigneur des Anneaux, « même s’il aime beaucoup le faire ! ».

Un autre homme entre dans la boutique. C’est un habitué, lui aussi, membre de la Guilde de l’Opale Noire (Mellet). Il se prête de bonne grâce à l’interview. « Quand je ne suis pas au chômage, je suis informaticien. J’ai 37 ans. J’ai commencé très tôt, avec Chainmail, l’ancêtre de Donjons et Dragons. Il est sorti seulement en anglais, c’était un tout petit fascicule… En fait, les jeux de rôles descendent directement des wargames (jeux de stratégie avec des figurines sur plateau).»

Pourquoi le jeu de rôle reste-il si peu populaire ? Selon David, plusieurs explications sont possibles. D’abord, le JDR reste assimilé à des gens « bizarres, asociaux, alors qu’il n’y a rien de plus social comme activité ! ». Les deux autres opinent du chef : « C’est tout le contraire. On rencontre énormément de monde, dans les guildes, pendant les conventions… ». Et les clichés ont la peau dure : dans la presse, on parle de joueurs qui se sont suicidés, de développement de troubles psychologiques… « Ce n’est pas le jeu de rôle qui développe ça ! Le problème c’est la télé qui diffuse des émissions qui colportent ces clichés. » Puis, il n’y a pas beaucoup de « grosses boîtes » de jeux de rôle. «Au niveau de la pub, le budget n’est pas du tout le même que celui de la société qui a sorti GTA, par exemple.»

call_of_cthulhu_dice

Dés (superbes) Call of Cthulhu

En parlant de cliché, qu’en est-il des femmes ? Tout le monde semble s’accorder sur le fait que le milieu est très masculin. « Il y a statistiquement moins de femmes. De mon époque j’avais des amies geek qui peignaient des figurines, mais qui n’aimaient pas le jeu de rôle. Peut-être parce qu’il faut beaucoup imaginer… » David n’est pas d’accord. « Faux. Regarde mon ex-femme. Puis, il suffit d’aller voir dans les grandes conventions, les grands salons… Il y a autant de filles que de garçons. Et je connais des tonnes de geek, ils sont tous mariés. ».

Les étagères de la boutique débordent de livres de jeu. Il y en a pour tous les goûts. « On a des jeux typés médiévaux ou steampunk… Des jeux à l’ambiance très sombre comme Cthulhu (pur fantastique américain) ou même des jeux déconne (sic) comme Lanfeust de Troÿ inspiré de la BD du même nom. Il en existe même pour les enfants ! ».

Finalement, il s’avère que le jeu de rôle est accessible à tous. Le seul prérequis est d’avoir une imagination fertile et … D’aimer l’aventure.

Troll2Jeu
Boulevard Mayence, 15 à Charleroi
http://www.troll2jeu.be

About these ads
5 commentaires
  1. Cela fait 25 ans que je pratique le jeu de rôles, j’ai rencontré beaucoup de gens, de tous les horizons possibles (ingénieurs, étudiants, sans-diplômes, mais également des routiers, des maçons et des tailleurs de pierre, des gamins de 9 ans, des plus âgés de 60, des rugbymen, des pêcheurs et au moins un chat est resté à ma table toute une partie), je n’ai jamais eu de buveur de sang dans mes groupes (nous exclurons les mangeurs de boudin). Jamais personne qui soit venu du jeu vidéo vers le jeu de rôles, et sur les dix dernières années, autant de messieurs que de madames… C’est précisé dans l’article, beaucoup de geek sont désormais mariés, avec des bambins formant la future génération rôliste, ce qui implique quelques interactions sociales :-)

    Le jeu de rôles n’est en fait pas du tout impopulaire, il a été la cible facile de la presse à sensations il y a vingt ans, comme beaucoup d’activités non fédérées et ne pouvant se défendre, certains ne s’en remettent pas et voudraient poser en victimes du système, mais en fait, c’est juste un loisir confidentiel, regroupant assez peu de monde mais attirant souvent les curieux. Loisir qui a d’ailleurs beaucoup évolué depuis ses débuts, et qui maintenant se mélange aux autres activités ludiques comme les jeux de société, de cartes, ou de figurines.

    En fait, énormément de gens viennent au jeu de rôles, en curieux, pour une partie ou deux. Le loisir est cependant excessivement chronophage, bien plus que d’autres passes-temps ludiques, il ne demande pas plus d’imagination que cela, grâce aux nombreuses références disponibles dans le cinéma, les romans ou même magazines. Il n’est donc pas question d’impopularité, mais plutôt de temps disponible pour ceux qui ne font pas partie du noyau dur (en expansion cependant), et c’est là un mal de notre société; Plus personne n’a le temps!

    Merci pour cet article cela dit!

    PS: Des gens parlent de leur club de jdr en le désignant comme une guilde? Vraiment?

  2. Oui oui c’est mon cas, je joue à la guilde de l’opale noire donc on en parle en disant "la guilde", dire le terme club ne m’a jamais effleuré l’esprit :)

  3. lyvelorn a dit:

    Je ne sais pas si c’est une généralité, mais autour de moi, c’est souvent le même schémas qui se répète. La plus part des gens ne connaissent les jeux de rôle que parce qu’il y a quelqu’un dans leur entourage qui pratique cette activité et qui leur en a parlé ou permis d’essayer. Les autres personnes avec qui j’ai discutée, avaient une vague idée d’un truc bizarre dans des séries comme "Big Bang Theory", de MMORPG ou d’obscures clin-d’œil dans "Le donjon de Naheulbeuk". Ce qui peut peut-être expliquer que ça reste une activité restreinte à un cercle d’initiés, du fait que le JdR est souvent perçu à travers un prisme déformant.

    Il me semble également que ça puisse avoir une influence sur la proportion hommes/femmes des groupes de jeu. L’ami avec lequel j’ai commencé à jouer aux jeux de rôles étant dans une classe de lycée composée d’une écrasante majorité de filles, nos tables étaient généralement composée de quatre filles pour deux garçons.

    Après je dois admettre évoluer dans un cercle restreint de joueurs, aux propriétés étonnantes certes, mais légèrement incestueux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 1  839 followers

%d bloggers like this: