archive

Archives Mensuelles: février 2013

hesse-le-loup-des-steppes« A ces journées d’agonie de l’âme, à ces âpres journées de vide intérieur et de désespoir où, au beau milieu d’un monde détruit, exploité par les sociétés anonymes, l’univers des hommes et leur prétendue culture apparaissent à chaque seconde dans leur splendeur de pacotille, mensongère et vulgaire, grimaçant comme un personnage répugnant dont l’image se concentre dans l’esprit malade jusqu’au comble de l’insupportable »

Considéré par beaucoup comme le premier roman existentialiste, le Loup des Steppes est un ouvrage essentiel de la littérature allemande du XXème siècle. Paru en 1927, interdit sous le régime nazi, le Loup des Steppes est avant tout l’histoire d’un homme qui cherche le sens de sa vie.

***

Read More

Un léger teasing pour vous faire patienter.

421810_433535430056907_5561691_n (1)

En attendant, je remercie la Librairie Molière qui inaugurera en grandes pompes son tout nouveau site internet et fêtera le passage à l’ère numérique de l’institution carolo en bonne et due forme à la Foire du Livre de Bruxelles.

Réunion de producteurs et consommateurs du livre du monde entier, la Foire du Livre de Bruxelles célèbre et rapproche les différents acteurs du livre.

Avis aux amateurs de littérature, l’édition 2013 verra apparaître un tout nouvel espace spectaclo/sensoriel consacré à la BD. La littérature espagnole et le roman noir (sous toutes ses formes) seront également les héros de la foire.

421810_433535430056907_5561691_n (1)

Foire du Livre de Bruxelles
Tour & Taxis
du 7 au 11 mars
Site web

ImageLe groupe liégeois, signé sur le label indé [PIAS] après l’envoi de leur titre Lowland -on a vu pire conte de fée- qui allie pop rock et electro est en tournée européenne en ce moment.

Au programme: deux dates belges, le premier mars au Botanique et le deuxième à l’Eden Charleroi.

Leur premier album, Cracks, a été unanimement encensé par la critique.

Pour écouter, c’est ici.

Une formation British qui réinvente le folk et l’acoustique autour d’une voix chaleureuse et éthérée.

sona

Le groupe originaire de Brighton allie à merveille instruments à vent et à corde pour créer un univers unique de folk expérimental.

Et ouai je n’arrête pas de me taper du folk indie, même si entre Wovenhand et Baden Baden c’est le grand écart mais je rêve de grands espaces, de montagnes et de forêts… Ce groupe était parfait pour ça. 

Formé en 2008, Sons of Noel and Adrian peut monter jusqu’à quatorze musiciens sur scène afin d’interpréter les deux albums et le LP sortis jusqu’à présent. Aussi légers et ondoyants que leur musique, centrés autour de la figure du baryton envoûtant Jacob Richardson, les membres du groupe jouent quand l’envie leur vient. Tous issus du collectif anglais Willkommen Collective (musiciens, artistes, performers), leurs musiciens, dans l’esprit très collaboratifs, jouent régulièrement avec d’autres formations variées –Can, par exemple, s’il ne faut en citer qu’un.

Ils sont régulièrement invités à performer lors de festivals locaux, invités à la BBC et ont d’ailleurs été hébergés à maintes reprises chez nous lors des Nuits Botaniques.

l1925531948-1sons-of-noel-and-adrian-knots

 

 

 

 

 

 

Relativement confidentiels en Belgique et en France, leurs deux albums sont pourtant de petits bijoux, invitation au voyage et à la rêverie.

A écouter très vite!

Sélection

 

Death In June

Death In June

Chers lecteurs,

Je vous propose aujourd’hui une plongée dans un milieu quelque peu obscur et souvent très douteux, entre mélancolie fascisante et nazisme de carton-pâte, second degré variable et imitation foireuse. Le milieu du néofolk est une sorte de grand patchwork, rassemblant pseudo fascistes, nazis de bac à sable, amateurs d’expérimentations sonores et élitistes musicaux. Les thèmes? La guerre, la grande Europe, l’empire romain, le paneuropéanisme, les traditions germaines, la mythologie, le courage, les héros, etc etc. Vous avez saisi le truc. La musique? Grandiloquente, symphonique, brodée de samples de musique classique, de discours historiques ou de films de guerre, mais parfois plus sobre et tirant vers l’ambiant. Les limites sont assez floues. Le look, l’imagerie? Uniformes, parfois réels ou look-a-like, ou au contraire, tenues tribales avec moultes fourrures et détails organiques.

Read More

Le 25 janvier, était organisée au théâtre Le Poche (Charleroi) la projection de deux cours-métrages réalisés par de jeunes réalisateurs carolos.

nella mutuInvitée par mon amie Lola Destercq, cette soirée fut une agréable surprise: non seulement les jeunes carolos ont du talent, mais le deuxième court-métrage m’a particulièrement plu.

Nella Mutu raconte l’histoire d’une jeune femme noire, étudiante comme les autres. Elle a une amie qu’elle apprécie particulièrement et avec qui elle discute des garçons. Seulement, son ouverture à la culture occidentale n’est pas partagée par sa famille…

La justesse des acteurs, le montage du film, la cohérence de l’histoire m’ont particulièrement épatée. En grande fan de cinéma engagé, je ne pouvais qu’applaudir une telle réussite et clamer mon admiration.

Read More

L’apocalypse n’a pas fait tomber la Cité Ardente

Les morts ne sont pas sortis de leurs tombes

Mais les vivants investissent les galeries sous-terraines… Et ça va trembler!

C2

Le 12 décembre 2012, à 12h12, le Cadran, nouvel espace culturel et évènementiel liégeois, était inauguré. Tout un symbole. 

La fermeture de la Soundstation (ancienne gare de Jonfosse), il y a quelques années, avait endeuillé les amateurs de productions culturelles et festives de qualité. La raréfication des lieux d’accueil culturel, en région liégeoise, un fait tristement établi.  C’est pourquoi quelques amis, tous issus du milieu évènementiel de la Cité Ardente, décidèrent, face à l’absence de salle de standing de créer leur propre espace d’accueil culturel et évènementiel.

Read More

pop française prometteuse (et dieu sait que c’était pas gagné)

baden-baden-coline-CD-tt-width-360-height-342-attachment_id-312856-crop-1

Formé en 2008 à Paris, par cinq trentenaires, Baden Baden est une bouffée d’air frais dans la production francophone pop.
Jouissant pourtant d’une notoriété toute relative (voire confidentielle), le groupe, encensé par les Inrocks, a déjà plusieurs EPs à son actif:
  • The Book (2009)
  • Anyone (2010)
  • 78 (2010)

Leur premier album, Coline, sorti en 2012,  a ce petit quelque chose des formations du grand nord; un je ne sais quoi folk, entre rivières et forêts de feuillus et surtout, une alchimie étonnante entre chanson française et anglaise. Certes, on est pas face à un grand skeud de Woven Hand ou d’autres grands maîtres du folk mais … La production est parfaite et cet album tient la route. Coline est frais, soigné. Des mélodies apaisantes aux accents subtils de rock indie, teintées de mélancolie.

Entre Alain Souchon et sigur rós, Radiohead et Death Cab for Cutie, Baden Baden signe avec Coline un album à part dans la production française. A surveiller de très près.

Blog officiel du groupe:

http://badenbaden.fr/

Pour écouter, c’est ici;

arton149105

%d blogueurs aiment cette page :