archive

Archives de Tag: eden

1176159_562961960423533_1815858232_n

Charleroi, un mercredi soir. Une foule hétérogène se presse devant l’Eden. Les spectateurs du jour sont des étudiants, des professeurs, des trentenaires.

Dans quelques minutes, ils iront prendre possession de leurs sièges, dans la grande salle noire. Devant leurs yeux intrigués, puis amusés, se déroulera un étrange ballet de tables et de chaises de bureau sur fond de cours de la bourse et d’élevage intensif de poussins.

Les danseurs portent des cravates douces (très douces !), des tailleurs bien coupés. Ils sont banquiers. Traders. Analystes de compétence. Managers. Ils manient la vulgate monétaire avec aisance. Devant les spectateurs ébahis, la boîte de Pandore est ouverte : ils découvrent tout ce que leurs banquiers ne leur avaient jamais dit. Où va l’agent lors d’un investissement ? Que signifient obligation, action, SICAV ? Quelles sont les coulisses d’une opération bancaire parfois trop abstraite ou opaque ?

Théâtre-national-MONEY-

Chaque acteur possède un portefeuille rempli de mots. Avenir/transparence/éthique/argent/diversifié/projet/investir… C’est une chanson presque absurde qui est provoquée par leur répétition. Parfaitement interchangeables, ces mots servent à troubler le client. « Faites-moi confiance », implore presque le banquier. Le client, confus, opine du chef. « Investir, c’est aussi faire confiance ». Il est convaincu.

La démonstration continue, elle est implacable. Un contremaître en combinaison jaune poussin (un hasard ?) se heurte aux divagations absurdes d’un trio en costumes-cravates. « Si on supprime le garde-corps et que l’on bouge la desserte – oui, la desserte ! – on gagne cinq mètres de moins. Cinq mètres de moins fois le nombre de jours ça fait (…) une augmentation de 7% des profits pour l’entreprise ». Ouf.

Tableau final. Réunion de team. L’équipe est assise autour d’une bouteille de vin et de toasts au curry. Un énorme compte à rebours égrène les secondes. Et si… Et s’ils allaient à la cour de la Haye ? Et si on reconnaissait l’existence du crime économique ? Le gong sonne. C’est la fin. Départs précipités. Mais sans oublier… La bouteille de vin.

Money remet en question les mécanismes financiers, du compte d’épargne au fond d’investissement. Il démontre, avec une logique glaciale, les pratiques absurdes qui mènent au toujours plus. Il questionne et interpelle sur le vide juridique (énorme) dont profitent les organismes financiers.

On pourrait reprocher une certaine répétition des scénettes, des acteurs parfois statiques entre deux ballets de chaises. Mais si la pièce est parfois inégale, force est de constater que la démonstration reste percutante.

MONEY de Françoise Bloch
Avec Jérôme de Falloise, Benoît Piret, Aude Ruyter et Damien Trapletti.
Du 22 au 24 octobre à l’Eden.

Publicités

Pour la première fois, l’émission impertinente de La Première, On n’est pas rentré, se déroulera en dehors des studios et au sein d’une ville wallonne!

image001

Le 7 juin, c’est l‘Eden, centre culturel dilettante bien connu des cultureux carolos qui accueillera toute l’émission. Au programme, le plus hipster des bourgmestres, Paul Magnette, Olivier Monssens et son équipe: Alex Vizorek, Pierre Kroll, Myriam Leroy, Dominique Watrin et Raoul Reyers.

Après le direct, vous êtes invités à prendre un verre aux désormais célèbres Afterworks Square. En guest Alexandra Vassen et Arnaud Quittelier. Animations visuelles : Untitled structures.

❖ DJ Sets :
17.00 – 18.30 – « Cocktail Party Loundge » – Alexandra Vassen (RTBF)
18.30 – 20.00 – « On n’est toujours pas rentré ! » – Arnaud Quittelier (RTBF)
20.00 – 23.00 – Bronco Billy
23.00 – 02.00 – Dorian

Et c’est à l’Eden que ça se passe!

  • Blvd J. Bertrand 1 – 6000 Charleroi
  • Début de l’émission: 15h30 – Afterwork : 17h00
  • Entrée gratuite, mais réservation indispensable pour assister à l’émission: au plus tard le mercredi 5 juin par courriel à deborahv@charleroi-culture.be ou au 071/202 995.
  • Event Facebook

 

Edit : Vous pouvez réécouter le podcast de l’émission ici.

ImageLe groupe liégeois, signé sur le label indé [PIAS] après l’envoi de leur titre Lowland -on a vu pire conte de fée- qui allie pop rock et electro est en tournée européenne en ce moment.

Au programme: deux dates belges, le premier mars au Botanique et le deuxième à l’Eden Charleroi.

Leur premier album, Cracks, a été unanimement encensé par la critique.

Pour écouter, c’est ici.

 D’après les verts carolos, la lecture du budget 2013 de la ville n’augure rien de bon.

Si le Rockerill et l’Eden (où se produit bientôt Goose, d’ailleurs) jouiront de subsides plus importants, le reste des acteurs culturels carolos se verront, une fois de plus, obligés de composer avec des subsides rabotés, dans une ville où tout reste encore à faire et où plus que jamais, la culture doit être valorisée et accessible à tous.

crédit : http://charleroi.blogs.sudinfo.be/archive/2012/11/24/charleroi-une-matriochka-sur-les-murs-de-l-eden.html

Matrioschka de Sara Conti devant l’Eden (2013)

« Le Cinéma le parc, le théâtre de l’Ancre, le Bois du Cazier, le Coliséum, le musée de la Photographie verront leurs subsides communaux diminués de 15 %. »

Le subside pour l’organisation d’un festival de musiques passera de 35.000 € à 25.000 € tandis que celui octroyé aux sociétés théâtrales diminuera de 36,25 % mais que dire des subsides qui ne seront plus versés notamment:

  • au pôle d’art lyrique géré par le palais des beaux-arts (-150.000 €) ;
  • au développement de la scène musicale locale et à la promotion de la chanson française (-35.000 €) ;
  • ou encore à l’ASBL Article 27, véritable outil de démocratie culturelle qui aura demain les plus grandes difficultés à faciliter l’accès à la culture aux carolos précarisés (-30.000 €)« 

(Les chiffres viennent d’ici)

Encore un coup dur pour une ville qui ne manque pas de talents mais qui fait face à d’énormes difficultés pour proposer à ses habitants, souvent découragés, une offre culturelle de qualité.

Oyez, oyez, amateurs de bonne musique made in Belgium.

La bande électro-pop courtraisienne de Goose est on tour et elle débute son voyage par l’Eden (Charleroi).

398169_1

Qualifié d‘ ‘onstage powerhouse, successfully bridging the gap between electronic music and rock’ par The Guardian, le groupe connu notamment pour son deuxième opus Synrise (K7 !)-sur lequel notre trio a collaboré avec Peaches et le designer de Pink Floyd, excusez du peu- a enflammé les scènes des Les Nuits du Botanique, du Rock Werchter, du Pukkelpop ou encore I Love Techno.

Leur tournée européenne débute donc à Charleroi et est suivie par trois dates sold out in Brussels. Dépêchez vous!


Infos pratiques :

Capture2
Une collaboration Eden-Rockerill.

%d blogueurs aiment cette page :