archive

Archives de Tag: folk

Une formation British qui réinvente le folk et l’acoustique autour d’une voix chaleureuse et éthérée.

sona

Le groupe originaire de Brighton allie à merveille instruments à vent et à corde pour créer un univers unique de folk expérimental.

Et ouai je n’arrête pas de me taper du folk indie, même si entre Wovenhand et Baden Baden c’est le grand écart mais je rêve de grands espaces, de montagnes et de forêts… Ce groupe était parfait pour ça. 

Formé en 2008, Sons of Noel and Adrian peut monter jusqu’à quatorze musiciens sur scène afin d’interpréter les deux albums et le LP sortis jusqu’à présent. Aussi légers et ondoyants que leur musique, centrés autour de la figure du baryton envoûtant Jacob Richardson, les membres du groupe jouent quand l’envie leur vient. Tous issus du collectif anglais Willkommen Collective (musiciens, artistes, performers), leurs musiciens, dans l’esprit très collaboratifs, jouent régulièrement avec d’autres formations variées –Can, par exemple, s’il ne faut en citer qu’un.

Ils sont régulièrement invités à performer lors de festivals locaux, invités à la BBC et ont d’ailleurs été hébergés à maintes reprises chez nous lors des Nuits Botaniques.

l1925531948-1sons-of-noel-and-adrian-knots

 

 

 

 

 

 

Relativement confidentiels en Belgique et en France, leurs deux albums sont pourtant de petits bijoux, invitation au voyage et à la rêverie.

A écouter très vite!

Sélection

 

pop française prometteuse (et dieu sait que c’était pas gagné)

baden-baden-coline-CD-tt-width-360-height-342-attachment_id-312856-crop-1

Formé en 2008 à Paris, par cinq trentenaires, Baden Baden est une bouffée d’air frais dans la production francophone pop.
Jouissant pourtant d’une notoriété toute relative (voire confidentielle), le groupe, encensé par les Inrocks, a déjà plusieurs EPs à son actif:
  • The Book (2009)
  • Anyone (2010)
  • 78 (2010)

Leur premier album, Coline, sorti en 2012,  a ce petit quelque chose des formations du grand nord; un je ne sais quoi folk, entre rivières et forêts de feuillus et surtout, une alchimie étonnante entre chanson française et anglaise. Certes, on est pas face à un grand skeud de Woven Hand ou d’autres grands maîtres du folk mais … La production est parfaite et cet album tient la route. Coline est frais, soigné. Des mélodies apaisantes aux accents subtils de rock indie, teintées de mélancolie.

Entre Alain Souchon et sigur rós, Radiohead et Death Cab for Cutie, Baden Baden signe avec Coline un album à part dans la production française. A surveiller de très près.

Blog officiel du groupe:

http://badenbaden.fr/

Pour écouter, c’est ici;

arton149105

%d blogueurs aiment cette page :